10 choses zéro déchet que je ne fais plus

10 choses zéro déchet que je ne fais plus. Unefrancaisedanslalune.wordpress.com

Les discours alarmistes des écologistes ont beaucoup de conséquences sur les actes et les consciences aujourd’hui, particulièrement pour les générations les plus jeunes. Je suis toujours en train de chercher des solutions pour éviter d’avoir un impact catastrophique sur la planète. Néanmoins, les effets sont aussi un poids psychologique et une pression qui n’aident absolument pas à réduire le stress déjà bien présent. Après avoir essayé maintes fois de faire mes propres recettes zéro déchet et bien d’autres choses, voici mon bilan des choses que j’ai décidé de ne plus faire. Un billet de blog suivra avec les 10 choses zéro déchet que je continue de faire.

La lessive

Voici deux choses que j’ai arrêté de fabriquer moi-même car on trouve mieux en magasin.

1. La lessive. J’ai essayé les cendres et le lierre mais vous trouverez de meilleures solutions en magasin : la lessive faite dans les magasins bio ou vrac par exemple, sont faites avec des produits sains, s’il y a des huiles essentielles, elles sont plus que diluées ce qui réduit leur impact. De plus, je trouve que les balles de lavage sont bien plus efficaces que les lessives à l’ancienne.

2. L’assouplissant. Finalement, la lessive bio du magasin suffit amplement. Sachez que réduire la température de vos lavages à 20 ou 30 degrés sera plus sain pour vos vêtements, puis un séchage à l’air libre (sauf bien sûr pour les torchons et serviettes par exemple). Un bouchon de vinaigre blanc une fois de temps en temps dans votre linge peut assouplir celui-ci.

La vaisselle

3. J’ai arrêté de laver ma vaisselle avec du liquide fait maison. Car je le faisais à base de savon de Marseille ou de savon noir. Il faut savoir que cela bouchait 2 fois plus mes canalisations même en débouchant régulièrement avec de l’eau bouillante. J’utilise les liquides vaisselle en gel bio des supermarchés et j’utilise le liquide en rajoutant de l’eau jusque tout épuiser. Une bouteille peut donc durer très longtemps. Elles sont remplissables ensuite en vrac.

4. Je ne fais plus de lavage avec du liquide zéro déchet parfumé. J’utilisais mes vieux citrons pour cela mais à quoi cela peut-il bien servir de parfumer sa vaisselle ???

La salle de bain

5. Je ne fais plus de crème zéro déchet moi-même. J’achète des petites bouteilles d’huile (avocat, ricin, autres) ou des boîtes de beurre de karité. Avant j’ai essayé de fondre ma propre coco mélangée à du beurre de cacao ainsi que des crèmes à base de cire d’abeille, de miel que je fabriquais moi-même.

6. De la même façon, j’utilise le beurre ou l’huile pour remplacer des baumes. Sinon j’achète de nouveau des baumes à lèvres car cela prend beaucoup de temps de les faire soi-même.

7. Idem pour les shampoings et savons. J’achète désormais les produits dans des emballages plus écologiques et avec des éléments biologiques plutôt que de les faire chez moi. J’ai pourtant essayé le shampoing au vinaigre de cidre et le savon fait maison. De plus, j’apprécie acheter des savons qui sentent bon et fabriqués de façon artisanale par de chouettes marques.

8. Au sujet du déodorant j’ai arrêté de faire la recette huile de coco + bicarbonate de soude avec huile essentielle de lavande. Désormais j’achète toujours le même déodorant zéro déchet dans son récipient en verre réutilisable de chez Clémence et Vivien.

9. Le dentifrice. Plus d’huile essentielle de menthe, de coco, ni d’argile verte ou de bicarbonate. Retour au dentifrice normal mais bio. Il n’abîme pas l’émail des dents. L’emballage n’est pas encore zéro déchet chez moi. J’espère en trouver un moins cher dans du verre et rechargeable.

La cuisine

10. Enfin, j’ai arrêté d’acheter systématiquement des aliments, épices et condiments zéro déchet ou avec des emballages dits zéro déchet tout simplement parce que je réutilise presque tout : les bocaux en verre sont réutilisés 1 fois sur 2 ou mis au recyclage ou donnés ; les sachets en papier plastiqué sont réutilisés au moins 3 ou 4 fois comme des « bees wraps » pour emballer un goûter à emporter ou un dessert dans le frigo ou un fruit par exemple ; les distributeurs d’épices sont aussi réutilisés ensuite avec autre chose dedans ; les boîtes en carton ou plastique qui contenaient fruits ou fruits secs sont souvent réutilisées quelques temps pour compartimenter mes aliments, mes tiroirs, mes fournitures.

Il faut avouer que j’essaye de faire au mieux en adaptant mes habitudes mais la lutte est constante et on se prend souvent des réflexions des autres, ceux et celles qui doutent que ce soit bien utile ou ceux et celles qui pensent qu’on ne fait pas assez.

Partagez aussi vos astuces et vos expériences c’est le meilleur moyen d’avancer.

Article signé Tassa

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s