Une semaine à Cahors, la conquérante du Lot [été 2021]

Une semaine à Cahors la conquérante du Lot

Pendant nos vacances nous nous sommes posés quelques temps à Cahors, pour sept jours exactement. La ville nous a semblé belle dès le départ puisque notre arrivée s’est faite par la vue sur le Lot et les magnifiques falaises crayeuses coiffées d’arbres, chênes et conifères, qui surplombent la ville.

Et donc, l’une des premières choses qui vous surprend à Cahors c’est la conformation de la ville. Située entre d’immenses falaises et entourée des méandres du Lot, la ville se visite grâce à des ponts dont le plus célèbre est le pont Valentré .

La belle vue

La vue du Pont Louis Philippe est très jolie avec des maisons typiques en enfilade le long du Lot. La ville vue des routes qui l’entourent a un charme fou avec toute cette verdure. La rue principale arborée de platanes (Bd Gambetta) qui traverse Cahors a remplacé l’ancien axe de passage médiéval, la rue nationale, très étroite qui coupait la ville du nord au sud en passant par la cathédrale Saint-Etienne.

Petits toutous

Chiens : Attention, les chiens sont interdits dans presque tous les jardins secrets et parcs. Cependant, ils sont acceptés sur la promenade le long du Lot.

INFOS PMR/ ESH : Pour les personnes en situation de handicap / PMR / ESH, en fauteuil ou avec des difficultés motrices, la ville est très accessible. Il y a deux navettes gratuites qui traversent la ville en journée; il y a des trottoirs et des rues piétonnes pratiquables, beaucoup de bancs pour s’asseoir, la promenade le long du Lot est entièrement accessible, les grandes places de la ville le sont aussi.

Avec le ciel bleu
Avec un ciel gris !
Le Lot en miroir

Le Lot était très boueux et fougueux au début de la semaine mais il paraissait plus calme le jour où nous avons pris ces photographies. La couleur émeraude si caractéristique de la rivière est revenue peu à peu. Le Lot reflète les belles couleurs du ciel, de la forêt, des falaises et de la petite ville de quelques 20 000 cadurciens et cadurciennes.

Cahors, la nuit

Pour découvrir la ville, nous avons fait une promenade avec notre petite chienne Lyra, la nuit après 22h pour capter un peu de fraîcheur après une journée à 36 degrés au soleil.

Les maisons sont typiques du sud ouest et on croise même des bâtisses médiévales et renaissantes en corondage, variante du colombage mais avec des briques et selon des techniques plus méridionales. La nuit la structure médiévale de la ville ressort : on voit les petites ruelles tortueuses éclairées d’une lampe ici et là, accentuant chaque détail de l’architecture ancienne.

Les jolis maisons en briques à corondage

Nous sommes allés en voiture jusqu’au Pont Valentré, « pont du Diable » datant du XIVe siècle et classé monument au pritrmoine mondial de l’Unesco. La nuit le pont est éclairé de jolies spots de couleurs. Pour le parking, il y en a à proximité du pont pour accéder à la promenade.

Le pont vu de la promenade le long du Lot
Dans les rues de Cahors

Les rues de Cahors la nuit sont bien vivantes même en semaine, car il y a de nombreux bars et restaurants. Toutes les petites ruelles sont éclairées, en tout cas entre 21h et 23h quand nous y étions, ce qui permet de visiter les lieux sans problèmes, armés de notre guide vert.

La grande porte de la cathédrale Saint-Etienne
Préfecture du Lot à côté de la cathédrale

Le marché

Marché apprécié des cadurciens et cadurciennes, il a été classé parmi les plus charmants des marchés de France depuis une vingtaine d’années. Il est vrai qu’il s’ouvre sur la grand place aux pieds de la cathédrale. Nous y sommes allés pour découvrir les spécialités du coin, fruits des vergers, melon et miel du Quercy, truffes noires du Quercy, safran des safranières du coin, fromages de chèvre (Cabecou et Rocamadour), jésuites au beurre, gâteaux de noix et autres pastis local (non, pas l’alcool mais une pâtisserie !).

Les jardins secrets de Cahors

L’une des choses qui m’attiraient le plus à Cahors, c’était ses jardins secrets. J’avais vu un reportage à ce sujet et j’avais très envie de découvrir la ville par le biais des petits espaces arborés, verdoyants et fleuris de la cité. Il y a, selon la municipalité, quelques 25 jardins à découvrir (comprenant aussi des parcs). Je n’ai pas réussi à tous les découvrir car certains sont fermés le soir, mais voici un avant-goût des mystérieux havres de paix cadurciens…

Recherche des jardins en préparation de leur découverte !

Le premier jardin que j’a découvert est le Jardin Mauresque. Il est caché au milieu d’une petit ruelle (bien dissimulé derrière un haut mur), dans la petite cour d’un foyer. Tout fleuri et rafraîchissant, c’est sûrement le plus joli des jardins :

Après avoir passé quelques minutes à lire à l’ombre du jardin mauresque, j’ai cherché le jardin suivant… Le courtil des moines ! C’est un jardin « médicinal » typique du Moyen Âge avec ses bacs, plessis de châtaigniers tressés, remplis de plantes médicinales et comestibles, entourés des murs épais de l’archidiaconé.

Le courtil des moines

Avant d’arriver au courtil des moines, vous devrez passer par une petite place, elle aussi parmi les « jardins secrets » de Cahors : la place aux épices. Agrémentée de sa petite fontaine, de beaux arbres et d’un banc bien sympathique, la place abrite un café restaurant et quelques magasins.

La place aux épices

Juste un peu plus loin après cette petite place et la rue Saint-James, vous tournez à droite et vous aller vous rendre au jardin suivant: le jardin des Dames, ou hortus des Bénédictines. Avec ses bancs, ses espaces ombragés, son petit potager plein de bonnes senteurs et ses grandes sculptures de bois (ainsi que sa boîte à livres), c’est un petit jardin coincé entre de magnifiques maisons anciennes, la route longeant le Lot, et une petite placette avec des cafés-restaurants.

L’hortus des dames ou des Bénédictines

Il faut ensuite se déplacer vers la cathédrale et la rue nationale pour découvrir des endroits accueillants que je vous conseille pêle-mêle : la librairie La fourmi rouge où vous pourrez acheter des livres et déguster un cookie ou un thé, le magasin Biocoop niché dans une très ancienne bâtisse et qui propose des petites tables pour boire ou manger ce que vous venez d’acheter devant la grand porte de la cathédrale, ou bien encore le café des halles qui vous donne une vue de choix sur les maisons typiques, et enfin le French Coffee shop avec ses chaises longues dans une superbe ruelle au calme.

Déguster le Kombucha au Biocoop en face de la cathédrale

A la table de La Fourmi rouge, en face du French Coffee Shop
L’arche de la porte de la cathédrale, côté nord.

Quelques détails de Cahors…

Enfin, le dernier jardin exploré est celui qui jouxte le pont Louis Philippe et le Lot, il s’agit de l’hurtus de la fée Mélusine et du parc Philippe Gaubert. Si vous marchez un peu sur la promenade, vous irez jusqu’au pont Valentré.

« Le Quercy, dont le département du Lot est un des composants, était habité il y a 335 000 ans, comme le montrent les grottes de Pradayrol à Caniac-du-Causse ou celles de la vallée du Célé comme la grotte du Pech Merle à Cabrerets. […] La ville, enserrée dans une large boucle du Lot formant un presqu’île, est nommée Divona Cadurcorum, Divona « divine » étant un terme gaulois qui semble avoir d’abord désigné une source sacrée. C’était le nom d’une source réputée miraculeuse dont la résurgence, non loin du pont Valentré, au pied de la colline nommée La Croix Magne, est toujours active. Des plongeurs y ont découvert de très nombreuses pièces de monnaies antiques. » selon l’article Wikipédia.

Signé Tassa

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s