J’ai lu La symphonie pastorale d’André Gide

Avis lecture :

J’ai terminé « La symphonie pastorale » d’André Gide (1919) … Après avoir lu « L’aveuglement » de Saramago, « Homer & Langley » d’E.L. Doctorow, voici mon 3ème roman autour du handicap visuel. Une excellente découverte ! A lire avec La Symphonie Pastorale de Beethoven en fond sonore. . . Me revoici donc avec ma petite citation :

« Puis Jésus dit: «Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient pas voient et pour que ceux qui voient deviennent aveugles.» » !

Lire la suite « J’ai lu La symphonie pastorale d’André Gide »

J’ai lu La dislocation de Louise Browaeys

Une jeune femme sort de l’hôpital, dépossédée de son identité et de son passé…

Le roman de @louisebrowaeys se revendique fable écoféministe et j’ai mis quelques temps avant de pouvoir écrire quelques lignes à son sujet. C’est le genre de roman pour lequel les mots ne suffisent pas pour décrire ce qu’on a ressenti pendant la lecture. C’est plutôt une affaire de sentiments. Comme 2022 arrive et que les enjeux environnementaux, sociaux et climatiques réémergent subitement après la crise du COVID19, quelques passages du roman de Louise Browaeys me reviennent également.

Lire la suite « J’ai lu La dislocation de Louise Browaeys »

J’ai lu L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono

Résumé :

Il s’appelait Elzéard Bouffier. Il avait possédé une ferme dans les plaines. Il y avait réalisé sa vie. Il avait perdu son fils unique, puis sa femme. Il s’était retiré dans la solitude où il prenait plaisir à vivre lentement, avec ses brebis et son chien. Il avait jugé que ce pays mourait par manque d’arbres. Il ajouta que, n’ayant pas d’occupations très importantes, il avait résolu de remédier à cet état de choses.

(citation du livre)

Voici une très, très jolie nouvelle. Teintée de morale chrétienne, avec les thématiques bibliques de la création et de l’homme providentiel, sur le lien entre l’homme et la nature, et sur le sujet épineux de l’écologie.

Lire la suite « J’ai lu L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono »

J’ai lu By the rivers of Babylon de Kei Miller

By the rivers of Babylon de Kei Miller chez ZULMA

Résumé :

Augustown, quartier pauvre de Kingston, Jamaïque. En cet après-midi d’avril 1982, assise sur sa véranda, Ma Taffy sent dans l’air une pesanteur très particulière. Kaia, son petit-fils, rentre de l’école. Ma Taffy n’y voit plus mais elle sait reconnaître entre toutes l’odeur entêtante, envahissante, de la calamité qui se prépare. Car aujourd’hui, à l’école, Monsieur Saint-Josephs a commis l’irréparable : il a coupé les dreadlocks de Kaia – sacrilège absolu chez les rastafaris. Et voilà Ma Taffy qui tremble, elle que pourtant rien n’ébranle, pas même le chef du gang Angola ni les descentes des Babylones, toutes sirènes hurlantes. Alors, pour gagner du temps sur la menace qui gronde, Ma Taffy se met à lui raconter comment elle a assisté, petite fille au milieu d’une foule immense, à la véritable ascension d’Alexander Bedward, le Prêcheur volant. Oui, à Augustown, Jamaïque, le jour de l’Autoclapse – calamité aux promesses d’Apocalypse – est une nouvelle fois en train d’advenir. 

(source : Babelio)
Lire la suite « J’ai lu By the rivers of Babylon de Kei Miller »