[J’ai vu] How to talk to girls at Parties (2017)

What is Punk ?

How to talk to girls at Parties (2017)

Synopsis : 1977 : trois jeunes anglais croisent dans une soirée des créatures aussi sublimes qu’étranges. En pleine émergence punk, ils découvriront l’amour, cette planète inconnue et tenteront de résoudre ce mystère : comment parler aux filles en soirée…

J’ai choisi de regarder ce film parce que le synopsis me branchait bien. Malheureusement, les commentaires sur Allociné et Senscritique étaient assez négatifs, parsemés de quelques analyses dithyrambiques d’enthousiastes. Alors, finalement, qu’en ai-je pensé ?

Lire la suite « [J’ai vu] How to talk to girls at Parties (2017) »

[J’ai revu] Legally Blonde (La Revanche d’une blonde, 2001) : petit point sur la comédie romantique des années 2000

J’ai revu récemment Legally Blonde, un film du début des années 2000 (littéralement) avec Reese Witherspoon et Luke Wilson. Le synopsis est simple, mais vous verrez dans mon analyse que ça ne l’était pas tant que cela : « Elle Woods, jeune femme populaire à l’université, se retrouve larguée par son petit ami. Elle décide de le suivre à la faculté de droit et, pendant son séjour, elle comprend qu’il y a des choses bien plus importantes que les apparences« .

Le film La revanche d’une blonde a été réalisé par Robert Luketic, il s’agissait de son premier long métrage, et il fut ensuite habitué aux comédies, il a notamment réalisé quelques bons thrillers tels que Las Vegas 21 (2008), Paranoïa (2013), et comédies traditionnelles comme Sa mère ou moi ! (2005) et Rendez-vous avec une star (2004). Il n’y a donc pas grand chose à dire sur ce réalisateur. Et l’on peut même ajouter que rien ne présageait qu’il allait tourner un film culte sur une jeune femme à Harvard.

C’est là que vous allez voir que je suis incollable sur les comédies romantiques (ou pas, car je n’ai toujours pas vu ou apprécié certains très grands classiques du genre!!)

Affiche du film
Lire la suite « [J’ai revu] Legally Blonde (La Revanche d’une blonde, 2001) : petit point sur la comédie romantique des années 2000 »

[J’ai vu] Solange et les vivants de Solange te parle (Ina Mihalache)

Projet financé par des contributeurs Ulule (en partie), Solange et les vivants est une courte production d’environ 1h07 d’Ina Mihalache, vidéaste et artiste, connue pour sa chaîne de vidéos originales sur Youtube.

Elle signe un long métrage osé dont le synopsis est assez curieux pour marquer le spectateur et la spectatrice.

Synopsis : Solange est une jeune parisienne solitaire qui gagne sa vie en transcrivant des conférences universitaires. Devenue subitement sujette à l’évanouissement après avoir refusé d’ouvrir sa porte à un livreur insistant, elle bénéficiera de l’attention de diverses personnes qui se relaient auprès d’elle pour ne plus la laisser seule : le propriétaire de son appartement, une jeune maman, une journaliste et même son ancien petit ami.

Lire la suite « [J’ai vu] Solange et les vivants de Solange te parle (Ina Mihalache) »

[J’ai revu] Un Poisson nommé Wanda

J’ai vu ce film il y a très très longtemps et j’ai décidé de le visionner à nouveau car je le voyais beaucoup cité par d’autres réalisateurs comme référence cinématographique et comme étant l’une des plus excellentes comédies. J’avais donc envie de voir si j’étais passée à côté de quelque chose dans ma jeunesse.

Synopsis : La belle Wanda, assistée de Ken le bégayeur et d’Otto son stupide amant, ont réussi un joli hold up grâce à George, dit le cerveau. Mais celui-ci, trop vite dénoncé par Wanda, moisit en prison, avec le secret de la cachette du butin. Wanda se met alors en quête de séduire Archie, un avocat coincé, pour qu’il obtienne la libération de George.

Lire la suite « [J’ai revu] Un Poisson nommé Wanda »

Le Voleur de Bicyclette (Ladri di biciclette) 1948 

Le Voleur de Bicyclette (Ladri di biciclette) 1948 de Vittorio de Sica.
Cet article a été écrit en 2019. Il s’agit d’une republication. Bonne lecture !

J’ai vu en italien, version originale, Le Voleur de Bicyclette, et peut-être que je suis passée à côté de quelques nuances dans cette magnifique langue, cependant j’ai adoré ce film. Quand je dis « adoré » c’est que je l’ai trouvé fort esthétiquement, moralement et artistiquement parlant.

Commençons par le début. J’ai regardé ce film parce que j’ai enfin repris le temps d’assumer ma part cinéphile et que l’agrégation d’histoire, cette année, demande un travail sur la culture et les médias (cinéma, donc) à travers le prisme de l’Amérique et de l’Europe post-1945.

Lire la suite « Le Voleur de Bicyclette (Ladri di biciclette) 1948 «