L’année du requin (2022) [Cinéma]

Récemment, j’ai vu en VOD le film L’ANNÉE DU REQUIN, comédie d’1h 27min, réalisée par Ludovic Boukherma et Zoran Boukherma, avec dans le rôle titre Marina Foïs, accompagnée de celui qui joue son mari Kad Merad, et son collègue Jean-Pascal Zadi.

Synopsis : Maja, gendarme maritime dans les Landes, voit se réaliser son pire cauchemar : prendre sa retraite anticipée ! Thierry, son mari, a déjà prévu la place de camping et le mobil home. Mais la disparition d’un vacancier met toute la côte en alerte : un requin rôde dans la baie ! Aidée de ses jeunes collègues Eugénie et Blaise, elle saute sur l’occasion pour s’offrir une dernière mission… (Source : Allocine)

Je me doutais bien que L’année du requin n’allait pas être un mauvais film, Marina Foïs l’ayant assez bien vendu lors de la promo. Film hommage qui se veut érudit sur les références desquelles il se nourrit, avec au premier plan bien entendu, Les dents de la mer (Steven Spielberg, 1975). Toutefois, les frères Boukherma ont un genre de prédilection : la comédie, et on ne sent pas que les influences hollywoodiennes tout à long du visionnage d’un long métrage qui se situe dans… Les Landes françaises !

Affiche du film

Si au départ, l’image, la mise en scène, le cadrage, les décors sont impeccables, quelques éléments kitsch et volontairement ratés (je pense) viennent parsemer le film d’un côté « nanar » recherché : le requin en plastoc, les personnages un peu stéréotypés, le narrateur avec l’accent du sud… quelques scènes m’ont bien plu, et m’ont laissé penser que les deux réalisateurs avaient de très bonnes idées et un gros potentiel :

– d’abord le choix de Marina Foïs, excellente dans son rôle à contre-courant, mais tout de même assez proche des rôles auxquels elle nous avait habitués à ses débuts dans La tour Montparnasse infernale par exemple. L’absurdité du ton qu’elle prend, ce côté déterminé et bourru, lui vont très bien.

– ensuite de brefs moments comiques : les gendarmes cachés sous la table du pot de départ, les scènes de plage, les scènes avec les collègues dans le poste de gendarmerie, vraiment pas mal…

– la colorimétrie du film, un peu jaunâtre, un choix intéressant, entre la chaleur étouffante d’un sud idéalisé et l’hommage à des films d’horreur du même acabit…

Pour le reste, le scénario joue l’intelligence d’une redite plus contemporaine de l’affaire du requin, avec quelques éléments bien d’aujourd’hui : le covid, le wokisme, l’écologie, le respect de la vie animale, la Kiffance de Naps, etc. Malheureusement, le film s’enlise rapidement dans une forme de torpeur sans suspense, où tout semble cousu de fils blancs. Seul le personnage de Marina Foïs possède une étoffe suffisante et un arc qui se résout à la fin, tandis que les autres sont de purs figurants, même Kad Merad, pourtant attendrissant.

Les scènes de lutte avec le requin, bien qu’originales, sont vite secondaires par rapport à l’objectif personnel du major joué par Marina Foïs. Et on ne sait pas bien pourquoi, puisque c’est le sujet du film. C’est donc assez dommage. Tout paraît contrecarré par un humour décalé et absurde, au demeurant plaisant, qui élimine d’office la tension dans ce film qui prend le prétexte de rendre hommage aux films de monstres sans en être un véritablement, là où même des Sharknado (2013) ou Mega Shark vs. (Années 2000) assument la parodie.

À la fois réussie et un peu ratée, cette revisite du film de requins manque d’épaisseur, malgré des scènes enthousiasmantes dans un mélange de genres appréciable : oscillant entre ironie politiquement incorrecte et surfant sur l’aspect parodique, on pardonne facilement les petites lourdeurs à cette comédie acide et amorale mais pas assez radicale.

Signé Tassa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s